"Ensemble, empêchons l'arrivée du plastique dans les océans"

Nous agissons pour renforcer l'écotourisme marin dans les destinations touristiques indonésienne et améliorer les conditions de vie des populations locales. 

Un rapport de l'Onu met en garde: "Les rivières d'Asie, d'Amérique latine et d'Afrique sont de plus en plus polluées, menaçant directement la santé de plus de 300 millions de personnes et indirectement la production alimentaire dans de nombreux pays".

En Indonésie, se trouvent les rivières les plus polluées, les écosystèmes les plus 

menacés mais les moyens de prévention restent nettement insuffisants pour palier à cette situation. Selon l’Association Nationale pour la Protection des Eaux et Rivières, "le bilan de santé" des milieux aquatiques mondial est très inquiétant. Deux d'entre eux retiendront particulièrement notre attention; le fleuve Citarum et le lac Patenggang.

Le fleuve Citarum

En langue soundanaise, il signifie « la rivière de l'indigo » . Son bassin est le plus grand de l'ouest de l'île, il prend sa source au sud de l’île au mont Wayang et se jette dans la mer de Java. Il est source d'énergie hydraulique approvisionnant les villes de Bandung et Jakarta. Ce fleuve majestueux est aujourd'hui considéré comme l'un des plus pollués du monde. Le développement économique anarchique, l'accroissement débridé de la population,  l’urbanisation et l'industrialisation massives ont transformé ce fleuve en décharge pour toute la région. Dès lors, il ne remplit plus ses fonctions élémentaires d’approvisionnement en eau potable. 280.000 tonnes de déchets industriels toxiques provenant des usines textiles de la région y sont déversés chaque jour. Le fleuve est rempli de polluants (mercure, plomb, arsenique, déchets ménagers, matières fécales animales et humaines,...). Le Citarum et ses 297 km de rives offrent l'eau nécessaire aux habitants de la province de Java occidental (Bandung et Jakarta (environ 50.000.000 d'habitants)), mais aussi procurent l'eau au monde animal et végétal et assurent l’irrigation de 420 000 hectares de terres agricoles. Un défi colossal est relevé par le gouvernement de Jakarta: rendre l'eau du Citarum potable pour 2025. Notre projet et notre aide viendront renforcer ce magnifique challenge.

Lac Patenggang

Le lac Pattengang est une des attractions touristiques naturelles de l'Ouest de Java.

A 1600 mètres d'altitude, dans le village de Ciwidey, il offre un paysage très exotique.

Malheureusement pas épargné par la pollution plastique, il se déverse dans le Citarum qui termine sa course dans l'océan Indien.

Barrage hydroélectrique de Saguling 

Le barrage hydroélectrique de Saguling se trouve sur le cours du fleuve Citarum à 30 km de Bandung. Construit en 1983, le barrage est haut de 99 mètres et retient 265 millions de mètres cubes d'eau.Il répond à la demande énergétique de toute la région. L'organisation Ocean initiatives sera notre grand partenaire. Grâce à son aide, aux moyens logistiques offerts, notre travail d'éducation et de sensibilisation auprès de la population locale pourra commencer. Nos missions et actions débuteront en bordure du lac Patenggang.

 

           "L'éducation peut beaucoup, mais plus encore notre bonne volonté".

Qui sommes-nous?

 

Trois amis de longue date, passionnés par le voyage et l'écologie. Ces dernières années, nous avons réservé une attention toute particulère à l'Asie du sud et principalement à certaines régions peu connues de Java en Indonésie tels les grands lacs, les rivières et les fleuves autour de Bandung. Effrayés par la pollution de ceux-ci, par la mise à mal des écosystèmes, nous avons décidé d'agir et tenter d'arrêter l'hémorragie plastique. Ce projet n'a rien d'une utopie, il est né d'un immense désir d'apporter notre contribution au maintien de l'équilibre de notre planète. C'est ainsi qu'Ocean Guardian Asbl a vu le jour. Nos objectifs sont précis, réalistes et optimistes. Nous avons la chance de parler l'Indonésien et les dialectes locaux, d'avoir de précieux contacts avec des villageois motivés, conscients et prêts à agir. Nos actions concrètes porteront sur l'éducation des enfants à l'école, le tri des déchets dans les villages et la rencontre avec les pouvoirs locaux. Nous espérons que notre projet rencontrera l'enthousiasme nécessaire pour le mener à bien. Nos missions consistent principalement à défendre, conserver et protéger les océans à travers des actions concrètes en amont du problème, en agissant à la source de la provenance majeure de la pollution plastique mondiale. 

 

À propos d'Ocean Guardian Asbl

 

Un article de la journaliste Hanna schevenels terminera la présentation d'Ocean Guardian: L’association qui lutte contre la pollution des océans à la source.

 

Le projet est né et l’association est prête à en découdre.

 

Le concept d’Ocean Guardian Asbl?

Préserver les océans et agir directement contre la pollution plastique en menant des missions de protection, de défense et de conservation. Le projet d’Ocean Guardian est né d’une envie de ne plus rester inactif face à l’urgence et la crise sanitaire qui menacent nos océans. Plus de 8 millions de tonnes de plastique se retrouvent au cœur de ces derniers chaque année. Des sachets plastique aux pailles en passant par les cotons-tiges font que les océans se sont éloignés de l’image idyllique des eaux turquoises remplies de poissons multicolores. Les nombreux déchets qui s’y retrouvent chaque année polluent une quantité invraisemblable de sites précieux à notre écosystème. Ces déchets menacent également la survie de nombreuses espèces marines. Le problème est particulièrement important en Asie du sud-est et notamment en Indonésie, où 1,29 million de tonnes de plastique sont déversées en mer chaque année. Un état d’urgence qui ne fait qu’empirer. Pour lutter contre cette crise majeure, l’association Ocean Guardian est née.

Son but?

Agir à la source de la provenance majeure de la pollution plastique mondiale et protéger les océans. En concentrant ses missions en Indonésie et plus particulièrement aux alentours de l’île de Java, Ocean Guardian compte agir en amont du problème de pollution qui menace nos océans. L’île indonésienne est à l’origine du déversement de 4000 tonnes de plastique chaque jour. Ocean Guardian œuvrera afin d’empêcher cette arrivée de déchets dans les océans à travers plusieurs actions concrètes, telles que le nettoyage des berges, des lacs et des rivières. Elle investira également dans de nouvelles technologies, comme des microrobots et des barges aspirantes afin d’améliorer les résultats des missions. À côté de ses actions de nettoyage, l’association concentrera ses efforts sur des mesures de prévention, telles que l’éducation des jeunes générations au tri. En sensibilisant les populations locales au problème des déchets, l’association compte obtenir des résultats à long terme. Ses objectifs reposent également sur la création de systèmes de recyclage optimaux et faciles d’utilisation. À terme, Ocean Guardian souhaite notamment élargir son champ d’action aux grands fleuves de Java. L’ambition derrière ces projets engagés? Œuvrer pour une planète meilleure, plus vivable et plus durable.